Simulation Air Soft

Ukraine 2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ukraine 2014

Message  marcwolf le Ven 11 Avr - 14:34

Ukraine 2014
 
-Le mémorandum de Budapest est un accord, signé le 5 décembre 1994, par lequel l'Ukraine accepte de se défaire de l'énorme stock d'armes nucléaires dont elle a hérité à la dislocation de l'URSS et d'adhérer au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires. Les têtes nucléaires (1 900) sont envoyées en Russie pour démantèlement au cours des deux années suivantes.
En contrepartie, l'Ukraine obtient de la Russie, des États-Unis et du Royaume-Uni, rejoints plus tard par la Chine et la France, des garanties pour sa sécurité, son indépendance et son intégrité territoriale.
Lors de la crise de Crimée de 2014, l'Ukraine s'est référée à ce traité pour rappeler à la Russie qu'elle s'est engagée à respecter les frontières ukrainiennes, et aux autres signataires qu'ils en sont garants.
 
 
-En novembre 2013, l'Ukraine renonce à signer un accord d'association avec l'Union européenne et « relance un dialogue actif avec Moscou ». Ce refus entraîne d'importantes manifestations pro-européennes à Kiev rassemblant des centaines de milliers de personnes, l'occupation du Maïdan Nézalejnosti et de la mairie, avec comme mot d'ordre la démission du président Ianoukovytch.
 
-Le président poutine met en alerte les force de la marine russe a Sébastopol , ainsi que le FSB sur le territoire russe (essentiellement en Crimée et a Kharkov)
 
-Le 22 février 2014, Viktor Ianoukovytch quitte Kiev pour Kharkiv. Alors que des rumeurs évoquent sa démission, le président dément, refuse de démissionner et évoque un « coup d'État » en faisant un parallèle avec l'arrivée des Nazis en Allemagne. Quelques heures plus tard, le Parlement vote sa destitution et fixe au 25 mai suivant la prochaine élection présidentielle par 328 voix sur 450. Dans le même temps la libération de l'ancienne Première ministre Ioulia Tymochenko est votée et Oleksandr Tourtchynov est choisi pour diriger pour quelques mois l'Ukraine par intérim.
 
-la direction du FSB active les milices pro-russe a la frontière avec l ‘Ukraine et la Crimée (province ukrainienne avec un parlement régional )
 
-Après un bref passage par l'est de l'Ukraine, le président déchu Viktor Ianoukovytch s'est réfugié en Russie. Un mandat d'arrêt est lancé contre lui pour « meurtres de masse ».
 
-Le 11 mars, le Conseil suprême de Crimée proclame l'indépendance de la République autonome de Crimée, indépendance qui sera entérinée à la suite d'un référendum qui s'est tenu le 16 mars et lors duquel la population a voté à une écrasante majorité pour un rattachement à la Russie.
 
-a partir du 11 mars, la Russie envoie des troupes en Crimée et arme toutes les milices pro-russe de karkov .
 
-a mi mars l’Ukraine mobilise ces troupes  ainsi que ces milices et soutient ces troupes bloquer en Crimée.
 
-discrètement l’Europe envoie des conseillers militaires en Ukraine pour analyser la situation sur place.
 
-l’Ukraine met en alerte ces forces nucléaires qui lui restent.
 
-Le 18 mars 2014, à la suite d’un référendum tenu le 16 mars, le gouvernement russe annonce que la République de Crimée et la ville de Sébastopol, anciennement ukrainiennes, deviennent deux nouveaux sujets fédéraux de la Fédération de Russie.
 
-Les Russes s'emparent par ailleurs de deux bases de lancement de missiles : une située à Eupatoria(dans l'ouest) et l'autre à Fiolent(dans le sud).
 
-jusqu'à 80 soldats déployés par camions s'emparent des bases aériennes ukrainiennes de Novofedorivka et de Djankoï où stationnaient des hélicoptères Mil Mi-24 de l'armée de l'air ukrainienne.
 
-Des allégations font également surface quant à l'implication selon les Russes de mercenaires de la société privée militaire américaine Academi (anciennement Blackwater) pour réprimer les manifestations pro-russes à Donetsk.
 
-le Pentagone annonce envoyer six avions de combat et un avion de ravitaillement supplémentaires afin d'augmenter les quatre participant déjà à la mission Baltic Air Policing. Les États-Unis annoncent  envoyer 12 avions et 300 personnels en Pologne en réponse vraisemblablement aux activités russes en Crimée1. Le même jour, le destroyer américain USS Truxtun de classe Arleigh Burke quitte la Grèce et rejoint la mer Noire où il doit participer à des exercices (planifiés bien avant le début de la crise) avec les marines bulgare et roumaine. Le 7 mars, la Turquie fait décoller six de ses F-16 après qu'un avion espion russe a volé près de ses côtes au large de la mer Noire (celui-ci serait néanmoins resté dans l'espace aérien international).
Le 10 mars, des avions Awacs de l'OTAN sont envoyés au-dessus de la Pologne et de la Lituanie pour surveiller la frontière russe (ex enclave de Kaliningrad).
 
-mi mars les Russes disent avoir intercepté un drone américain au dessus de la Crimée et électroniquement abattu possible grâce à un système radio-électronique. Le drone MQ-5B faisait partie,  de la 66e brigade américaine de reconnaissance militaire, basée en Bavière.
 
PS : toutes les informations sont authentiques
 
 
Les informations pour le scénario :
a-    les force aérienne russe envoient un Mig de reconnaissance au dessus de la  66e brigade américaine de reconnaissance militaire, basée en Bavière .le Mig est intercepter sur le vol du retour et s’écrase a la frontière de l’Ukraine et de la Russie.
b-    Les usa envoie une équipe de navy seals pour récupérer les preuves  , de la volonté russe d’annexer la Crimée et d’espionnage contre les usa.
c-    L’OTAN européen envoie des troupes des ces forces spécial (cos , sbs, sfb, gsg-9) pour récupérer toutes les preuves russe d’une escalade militaire .

les regles en MP
avatar
marcwolf
Admin

Messages : 1858
Points : 5503
Date d'inscription : 21/01/2011
Age : 53
Localisation : martigues

Voir le profil de l'utilisateur http://simulation-airsoft.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum