Simulation Air Soft

Techniques de franchissement et d’entrée ( ex:cqb )

Aller en bas

Techniques de franchissement et d’entrée ( ex:cqb  ) Empty Techniques de franchissement et d’entrée ( ex:cqb )

Message  marcwolf le Jeu 14 Avr - 7:19

Bien souvent, la zone de combat ou de progression est truffée d’obstacles comme les barbelés ou des pants verticaux…. Il est nécessaire de savoir les franchir sans dommages corporels afin de pouvoir continuer la mission.
I. Barbelés.
a. Barbelés posés à même le sol d’une manière linéaire.
b. Barbelés posés à même le sol d’une manière linéaire et en profonde
c. Barbelés posés sur des grillages ou en hauteur
II. Mûrs ou pants verticaux
Là encore, il faut agir en groupe. Si le mûr est trop haut, se faire la courte échelle afin de permettre à un ou plusieurs camarades d’atteindre la partie supérieure, de s’y installer et d’aider les autres à franchir l’obstacle.
En cas de présences d’objets défensifs de type pointes d’acier, verres brisés etc…, il faudra soit déployer une protection anti-couteau qu’on étendra des deux cotés, soit disposer des objets entre chaque pointe, plus haut que ces dernières, qui tiendront fermement (attachés ?) et permettront le déploiement éventuel d’une protection additive plus large. Pour un mûr simple, s’il est trop haut, on peut soit envisager le grappin, soit la pyramide humaine.
III. Entrée et progression en milieu urbain voie cqb
La progression en milieu urbain est la plus difficile et la plus dangereuse qu’un militaire peut rencontrer au cours d’un conflit armé. Chaque maison, chaque porte, chaque pièce peut se révéler être un piège meurtrier. Celui qui y progressera avec des véhicules blindés sans avoir fouillé et contrôlé au préalable les constructions avoisinantes, risquera des pertes matérielles et humaines considérables. Voir à ce sujet les Russes dans Groznyï et l’excellent document produit par notre collègue Tof2B ; « La guerre urbaine, entre rêves de généraux et réalité de guérillero » Taille : 122 365 ko.
Ce qu’il faut retenir :
a. A chaque franchissement de porte ou de cloison, lever les pieds afin d’éviter de déclancher des mines actionnées par file, laser ou pression.
b. A chaque approche de bâtiment ou dans chaque bâtiment, prendre garde aux fenêtres et aux trous divers ; des tireurs embusqués peuvent se trouver derrière et les utiliser comme meurtrière pour leurs armes.
c. Chaque entrée doit être minutieusement préparée car trois cas de figure peuvent se présenter. Le premier, l’ennemi est dedans et s’attend ou non à votre arrivée. Le second, l’ennemi n’est pas dedans mais des mines sont disposées dans le bâtiment et vous n’êtes pas forcément au courant que ce dernier est inoccupé. Enfin, le troisième, l’ennemi est dans le bâtiment et a miné les accès.
d. Quoi qu’il en soit, le combat en milieu urbain sera très coûteux en temps et en vies humaines.
e. La progression devra toujours être effectuée en rasant les mûrs, jamais au milieu d’une pièce ou d’une route.
f. Même si le facteur temps est important, une progression bond par bond, à croupis est plus judicieux qu’une progression debout, rendant les hommes des cibles plus faciles.
g. En cas de prise à partie, dispersion systématique des effectifs.
h. En position défensive, veiller à se trouver dans des bâtiments les plus proches possibles les uns des autres et ce, afin d’éviter à des bombes aériennes de pouvoir frapper directement vos postes de tir, ou à des hélicoptères d’appuis d’ouvrir un feu direct sur vous. Dans le cas contraire, à chaque tir de votre part, il doit y avoir déplacement systématique voire départ du bâtiment. Quand vous touchez la fenêtre ou le trou qui servira à pointer votre arme, il ne faut pas que vous voyez le ciel. Dans le cas contraire vous êtes à portée d’attaques aériennes par conséquent il ne faudra pas tenter de tenir coûte que coûte le bâtiment sous peine de destruction pure est simple de ce dernier et de pertes certaines notamment dûes à l’appui aérien de l’ennemi (avions de combat, hélicoptères de combat ou drône de combat).
i. La première chose à faire lors d’une prise de position est un contrôle visuel discret et immédiat par jumelles, des alentours, des toits, fenêtres et trous dans les mûrs environnants votre bâtiment afin de déceler et localiser en priorité ; 1°) Les snipers ennemis 2°) Les blindés ennemis 3°) Les
troupes ennemies
j. Lorsque vous êtes dans un bâtiment et qu’un char ennemi est en visuel, cela veut dire que lui aussi pourrait avoir un visuel sur vous et par conséquent un possible angle de tir. Eviter de tirer sur les troupes ennemies si vous voyez un ou des chars ou des véhicules blindés. Pourquoi ? un tir sur les troupes ennemies indiquera que vous êtes dans tel ou tel bâtiment. Si vous voyez un char, il peut donc vous voir ; s’il tir sur votre bâtiment (même s’il ne vous voit pas), vous êtes mal.
k. Priorités des cibles à éliminer ; 1°) Snipers 2°) Officiers 3°) Chars 4°) Véhicules blindés 5°) Les soldats
l. En cas d’affrontement direct avec l’infanterie ennemie et d’échanges de tirs au fusil d’assaut, ne tentez en AUCUN cas de dominer la situation si vous ne disposez pas de snipers en couverture qui ont préalablement « dégagé » le secteur des snipers ennemis et qui « surveillent » et vous protègent du déploiement certain de ces derniers.
m. En défensive, la meilleure tactique est l’ambuscade puis le changement de position en cas de non élimination de la totalité des groupes ennemis pris à partie.
n. En offensive, la meilleure tactique est la prise de bâtiments un à un. Chaque bâtiment servant à un premier nettoyage par snipers des zones environnantes et à un soutien direct pour un assaut sur la prochaine batisse. Si vous disposez d’appui aérien, attaquez en premier lieu les bâtiments « distants » des autres. Si vous n’en disposez pas, faites le contraire.
Dans l’optique où l’ennemi serait dans un bâtiment et toujours dans l’optique où il n’aurait pas déposé de mines (vous ne pourrez le savoir jusqu’à ce que vous y soyez) ; l’entrée recommandée est une entrée fracassante de type groupe en full assaut ; C'est-à-dire similaire aux groupes d’intervention, chacun prend ses positions en ayant pris une direction opposée à l’entrée dans une pièce.
Ce qui est dispensé dans les CBI à savoir l’entrée homme après homme (le premier prend sa position, le second entre et prend la sienne, le troisième aussi, puis mouvement l’un après l’autre) peut se révéler extrêmement dangereux si l’ennemi riposte dés l’entrée principale.
Si vous êtes dans une position inverse c'est-à-dire défensive dans un bâtiment, sachez que tout va se jouer sur les entrées. L’objectif étant d’empêcher coûte que coûte l’ennemi d’entrer. Et pour cela vous aurez non seulement une phase de feu sur objectif repéré, mais également la pose de mines sur les fenêtres, portes et issues de secours.Techniques de franchissement et d’entrée ( ex:cqb  ) Guerre11https://i.servimg.com/u/f26/14/16/37/49/guerre11.jpg
marcwolf
marcwolf
Admin

Messages : 2116
Points : 6277
Date d'inscription : 21/01/2011
Age : 55
Localisation : martigues

https://simulation-airsoft.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum