Simulation Air Soft

hitler d'origine juive ? ........a lire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

hitler d'origine juive ? ........a lire

Message  marcwolf le Mar 23 Juil - 8:10

Adolf Jacob Hitler serait le petit-fils de Salomon Mayer Rothschild. Cette information a été divulguée par deux sources de très haut niveau : Hansjurgen Koehler officier d’Heydrich, qui était lui-même l’adjoint direct d’Heinrich Himmler et Walter Langer le psychiatre qui a réalisé le profil psychologique d’Hitler pour l’OSS, les services secrets US pendant la Seconde Guerre mondiale.Le Livre Jaune n°7 (Collectif d’auteurs, Ed. Félix, Fritz Springmeier) s’était déjà penché sur ses origines et avait écrit : « Walter Langer, un psychanalyste, démontre dans son livre "The mind of Hitler", preuves à l’appui, qu’Hitler était le petit-fils du baron de Rothschild de Vienne. La police autrichienne a constitué un dossier secret sur les origines d’Hitler.
Le chancelier Dollfuss avait ordonné cette enquête. On a découvert que sa grand-mère, Maria Anna Schicklgruber, travaillait au service du baron Rothschild, quand elle est tombée enceinte. Quand les Rothschild ont appris la nouvelle, ils l’ont envoyée dans une clinique de la ville dont elle était originaire. »(1)

« C’est là qu’est né en 1837, Aloïs Hitler, le père d’Adolf Hitler.
» En effet, celui qui a diligenté cette enquête, Engelbert Dollfuss, chancelier fédéral de l’Autriche du 20 mai 1932 au 25 juillet 1934, ainsi que dictateur à partir du 4 mars 1933 s’opposait à Hitler. Il avait ainsi tenté de déstabiliser son pire ennemi. Hitler l’a d’ailleurs fait assassiner le 25 juillet 1934 par des nazis déguisés en uniforme militaire.
Hansjurgen Koehler, un officier de haut grade de la Gestapo, qui travaillait pour Reinhard Tristan Eugen Heydrich, adjoint direct de Heinrich Himmler, aurait conservé les documents relatifs à cette enquête, documents qu’il a dévoilés en partie dans son livre « A l’Intérieur de la Gestapo » et dans lequel on retrouve les origines d’Adolf Hitler à la page 143. Mais, la deuxième source fondamentale concernant les origines d’Hitler provient de Walter Langer. Walter Charles Langer (1899-1981) n’était pas n’importe qui.
Il a été professeur à l’université d’Harvard mais surtout, il a été responsable d’un rapport intitulé « A Psychologial Profile of Adolf Hitler His Life and Legend » sur le profil psychologique d’Hitler pour l’« Office of Strategic Services » basé à Washington. Plus étonnant encore, son frère aîné William était le responsable du département d’histoire à l’université d’Harvard et surtout, à la tête de la section analyse et recherche de l’Office américain des Services Stratégiques (OSS). (...) C’est pourquoi « The Mind of Adolf Hitler, The Secret Wartime Report » (qui est en fait la publication du rapport secret commandité par l’OSS : « A Psychologial Profile of Adolf Hitler His Life and Legend » écrit en 1972 par Walter Charles Langer, qui affirme qu’Hitler était le fils illégitime de Maria Anna Schicklgruber et de Salomon Mayer Rothschild, n’est pas un livre comme les autres et que ses affirmations concernant les origines d’Hitler sont à prendre avec le plus grand sérieux.(1)

C’est aussi Alice Miller, pédopsychiatre polonaise réfugiée en Suisse et morte il y a une dizaine de jours, qui a dit qu’Hitler avait des origines juives. En 1980, dans son ouvrage intitulé C’est pour ton bien, Alice Miller avait notamment fait valoir l’idée que le père d’Adolf Hitler, en frappant son fils et en le persécutant moralement, l’avait poussé à se dévaloriser et à mépriser les Juifs. Elle explique le processus de la folie destructrice.
Elle prétend que le père d’Hitler, Aloïs Hitler fut le fils naturel d’un commerçant juif chez qui sa grand-mère goy était bonne. Le père d’Hitler était très violent. Hitler a d’ailleurs, totalement détruit le village de son père en Autriche. Hitler n’a immigré en Allemagne qu’en 1912, pour fuir son devoir de citoyen austro-hongrois ; il n’a acquis la nationalité allemande qu’en 1932 !

Une autre version qui aboutit à la même conclusion est rapportée dans le journal L’Express par Ron Rosenbaum. « Hitler avait-il des origines juives, comme l’affirmèrent certains à partir des Mémoires de Hans Frank ? La scène primitive de la controverse sur la généalogie de Hitler est le site de Döllersheim, dans le Waldviertel, contrée agricole du nord de l’Autriche, près de la frontière tchèque. Là se trouvait un petit village, totalement rasé dans des circonstances non élucidées - ordre de Hitler ? - pendant la guerre. Il possédait une église qui abritait autrefois le registre paroissial où ont été consignés certains épisodes de l’histoire familiale du Führer
: la naissance illégitime de son père, Aloïs Schiklgruber, l’étrange mariage tardif de la mère de celui-ci avec le grand-père officiel de Hitler, Georg Hiedler, sans que celui-ci devienne pour autant responsable de l’enfant, et enfin le changement de nom. Quarante ans après être né Alois Schiklgruber, le père du futur Führer est en effet devenu Aloïs Hitler. Treize ans avant la naissance d’Adolf. (...) »(2)

Le chantage du neveu

Que trouve-t-on à l’appui de cette théorie ? Essentiellement une source :
le témoignage de Hans Frank, condamné à mort comme criminel de guerre à Nuremberg. Avant d’être pendu, il rédigea dans sa cellule des Mémoires qui ne furent publiées qu’en 1953. L’ancien chef nazi prétendait que, alors jeune avocat au service de Hitler, il fut, en 1930, chargé par celui-ci d’une enquête de confiance. Hitler faisait l’objet d’un chantage de la part d’un jeune demi-neveu, William Patrick Hitler, qui vivait alors avec sa mère à Liverpool : il lui réclamait de l’argent, sous la menace de révéler son secret de famille à la presse anglo-saxonne. Le récit de Hans Frank est en partie vrai : non seulement ce chantage a eu lieu, mais Hitler a payé son neveu. Mais de quel secret de famille s’agissait-il ? Hans Frank dit avoir découvert des « documents de paternité » - une correspondance entre une famille juive et les grands-parents paternels de Hitler. Hans Frank ajoute que, pour repousser l’idée de cette généalogie, Adolf Hitler se persuadait que l’enfant était en réalité de Georg Hiedler, mais que le couple, pauvre, avait monté ce stratagème pour obtenir, par chantage, de l’argent d’une riche famille juive. Selon Hans Frank, Hitler préférait ainsi faire de ses grands-parents de misérables petits escrocs, plutôt que d’accepter l’idée d’un grand-père juif.(..) Le psychologue américain G.M.Gilbert, confident de Hans Frank, s’est dit persuadé que Hans Frank n’avait pas inventé cette histoire de la filiation incertaine et y décelait l’origine de l’antisémitisme du dictateur. Selon le Dr Gilbert, l’obsession de Hitler que cette histoire puisse être vraie « ne pouvait se résoudre dans son cerveau malade qu’en montrant qu’il n’y avait pas de pire antisémite que lui sur la terre ; aussi, comment aurait-il pu être juif ? ».(2)

Si les faits sont avérés, on comprendrait la mécanique du fonctionnement du cerveau de Hitler. Ron Rosembaum écrit : « Certains veulent y voir l’origine de son antisémitisme. Les doutes sur sa filiation et sa propre pureté raciale, la crainte d’avoir hérité du "sang juif" d’un grand-père inconnu, auraient selon eux poussé Hitler à des attitudes et des actes d’un antisémitisme toujours plus virulent pour prouver (à ses propres yeux autant qu’à ceux des autres) qu’il n’avait pas été "infecté", se débarrassant de ses soupçons quant à l’existence d’un juif en lui en éliminant tous les juifs autour de lui. »(2) Gilles Bonafi arrive à la même conclusion : « ...En effet, comment analyser la haine d’Hitler pour les juifs si on connaît ses origines sémites ? Se cacherait-il quelque chose de plus important ? Hitler a-t-il obéi à des puissances supérieures comme cela est écrit sur sa fiche des Renseignements généraux ? » (1) L’imbrication de l’ascendance juive et Hitler ne s’arrête pas là. L’histoire des soldats juifs d’Hitler demeure au rang des pages occultées de la Seconde Guerre occidentale. Cependant un ouvrage, agrémenté par de nombreux documents et divers témoignages inédits, lève le voile et retrace l’histoire de ces nom-breux Allemands d’ascendance juive qui, à des degrés divers, ont rejoint l’armée allemande pour combattre et servir les idéaux et intérêts d’Hitler. Bryan M.Rigg explique comment ces hommes ont délibérément choisi de servir les ennemis de leur peuple dans l’espoir de protéger leur famille mais aussi simplement par patriotisme. On compte parmi eux des Amiraux et des Feld maréchaux qui ont reçu de la main d’Hitler leur « attestation d’aryanité ».(3)

(1).Gilles Bonafi : Le secret d’Adolf Jacob Hitler

(2).Rosenbaum Ron : Le secret de famille du Führer. L’Express 01/10/1998

(3).Bryan M.Rigg : La tragédie des soldats juifs d’Hitler

Extrait de : http://www.alterinfo.net/La-pretendue-ascendance-juive-d-Hitler-Une-explication-par-la-haine-de-soi_a45456.html
merci a calatopa
avatar
marcwolf
Admin

Messages : 1888
Points : 5593
Date d'inscription : 21/01/2011
Age : 53
Localisation : martigues

Voir le profil de l'utilisateur http://simulation-airsoft.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum