Simulation Air Soft

un simulateur de char , avec la possibilitée de jouer avec des chars français ( ex :Leclerc ),textes,photos et vidéos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

un simulateur de char , avec la possibilitée de jouer avec des chars français ( ex :Leclerc ),textes,photos et vidéos

Message  marcwolf le Dim 10 Juil - 5:55

un simulateur de char , avec la possibilitée de jouer avec des chars français ( ex :Leclerc , des sites de fans existent aussi avec des patchs
) : Steel Beasts , un site de fan (anglais ) SteelBeasts.com et aussi http://www.esimgames.com/index.htm etc etc ....
le demo est disponible a :http://www.jeuxvideo.com/telecharger/jeux-et-demos/00003306-steel-beasts-pc.htm
LE TESTE (vue sur internet) :
Fruit d'années de labeur de la part des développeurs de eSim games et sorti depuis quelques temps déjà aux Etats-Unis, Steel Beasts dévoile enfin le bout de ses chenilles au public français. Mais attention, cette véritable simulation ne s'adresse qu'à un public de joueurs avertis et passionnés par le monde impitoyable des chars d'assaut. Amis du M1 Abrams américain ou du Léopard II allemand, ce jeu est sans aucun doute fait pour vous.

120 mm de bonheur

Pour commencer, il faut savoir que Steel Beasts n'est pas une simulation de tanks. Ce jeu est clairement LA simulation de tanks, ce que l'on a fait de mieux en la matière à l'heure actuelle. Pour parvenir à ce résultat, les développeurs ont choisi de nous proposer deux chars d'assaut relativement célèbres. A tout seigneur tout honneur il nous sera possible de diriger le très charismatique M1/A1 Abrams de l'armée américaine, que l'on a pu voir évoluer sur le sable irakien lors de la guerre du Golfe en 1991. Un monstre de technologie développé par General Dynamics Land System Division et désormais en phase d'upgrade vers l'évolution M1/A2 non représentée dans le jeu qui nous intéresse. Le second blindé disponible est le Léopard 2/A2 de l'armée allemande, moins connu du grand public que son homologue d'outre-atlantique, il reste un véhicule redoutable pour quiconque croisera sa route (ce qui est donc vivement déconseillé).
Si, théoriquement, trois à quatre postes d'équipage sont disponibles dans ces deux véhicules (4 pour le tank américain, 3 pour l'Allemand) Steel Beasts ne propose au joueur que deux postes réels, à savoir celui de commandant de char et de tireur. A cela s'ajoute la possibilité de diriger le blindé via des commandes simulant les ordres donnés au conducteur. Il sera donc impossible d'incarner directement ce dernier, et encore moins de prendre la position du quatrième homme du M1/A1 dont le rôle est de s'occuper du rechargement du canon (automatisé sur la plupart des autres chars modernes). Les concepteurs du jeu ayant préféré se concentrer sur les aspects les plus intéressants au niveau du gameplay, on ne peut que leur donner raison.

Jouer à Steel Beasts et le maîtriser n'est pas chose aisée, il faudra faire preuve de beaucoup de patience avant d'espérer terminer victorieusement une des nombreuses (plus de 45) missions proposées. Dans le rôle du canonnier on devra apprendre à manipuler les nombreuses fonctionnalités mises à notre disposition, laser pour déterminer la distance des cibles, choix des munitions appropriées, vision thermographique, utilisation des systèmes de zoom, mouvement anticipatif du canon permettant d'abattre une cible en mouvement... rien n'a été laissé au hasard et le jeu simule avec sérieux tous les aspects de ce poste clé. Et si toucher une cible n'est pas trop difficile lorsque l'on dispose de tous les systèmes actifs, il faudra apprendre à manipuler l'armement lorsque certaines pièces vitales seront détruites. Dès lors, anticiper les mouvements d'une cible et calculer sa distance ainsi que sa vitesse s'avéreront redoutablement difficile.
Le commandant de char n'est pas en reste et peut lui aussi effectuer pas mal d'actions telles que : déterminer les différents points de navigation (dès lors suivis par le pilote automatique), désigner des cibles pour le canonnier, assigner le type de munitions à utiliser... Afin d'apprendre à utiliser au mieux toutes ces possibilités, un didacticiel complet est inclus dans le jeu et reprend de manière exhaustive les diverses manoeuvres possibles. Étape par étape on se surprendra à assimiler les nombreuses fonctions du tank. Les missions sont, quant à elles, scriptées, un choix volontaire de la part des développeurs préférant la rigueur de cette méthode à des missions dynamiques plus diversifiées mais cependant moins cohérentes sur un plan tactique (cela aurait demandé d'énormes efforts concernant l'intelligence artificielle).

Double HEAT combo

Les ennemis sont redoutables et même si l'on est rarement seul dans un peloton de chars, on vivra bien mal la perte de ses équipiers. Il est toutefois possible de changer de véhicule dans un même peloton à chaque instant, une fonctionnalité que les puristes bouderont avec raison. Une carte tactique est à tout moment accessible et permet en quelques clics adroits de définir les nouveaux points de navigation ou, par exemple, de signaler les zones à bombarder lorsque l'on demande l'appui de l'artillerie. Pour abattre nos ennemis, on pourra utiliser le redoutable canon de 120 mm, la mitrailleuse de 7.62 mm et l'on devra parfois utiliser habilement les grenades fumigènes si l'on veut survivre plus de quelques minutes sur le champ de bataille. Toutes les commandes du jeu s'effectuent via des raccourcis clavier, par des menus directement accessibles ou encore via la souris directement à même l'écran de jeu (il n'est pas nécessaire de passer par la carte tactique pour déterminer un point de navigation, mais cette méthode est beaucoup plus précise). Les terrains d'opération seront finalement assez peu variés et inutile d'espérer s'ensabler dans un quelconque désert morbide, les terrains de Steel Beasts ont une fâcheuse tendance à nous présenter des campagnes verdoyantes bien qu'assez bien conçues grâce à une bonne utilisation des points d'élévation, essentiels dans un jeu de ce type. Il est donc fortement recommandé de ne pas trop se montrer et d'utiliser au mieux le terrain afin que seule la tourelle puisse être visible de l'ennemi.

La difficulté réglable du jeu permet au joueur de débuter calmement un jeu s'avérant assez ardu de par sa grande complexité. Il n'est pas toujours simple de jongler entre les deux postes disponibles et un grand temps d'adaptation sera nécessaire pour les mettre à profit. Qu'importe, le jeu en vaut la chandelle et pour peu que l'on s'intéresse à ce milieu étrange, on aura bien du mal à en décrocher avant d'avoir terminé toutes les missions.Quant aux missions à proprement parler elles se dérouleront selon une rigueur toute militaire et suivant des schémas bien connus mais néanmoins réalistes. Attaques, prises de positions, zones à défendre, objectifs à détruire, territoires à conquérir seront de la partie tout au long des scénarios offerts au joueur. Le droit à l'erreur n'existe pas dans Steel Beasts et un mauvais choix tactique de notre part se soldera inévitablement par la parte d'engins valant plusieurs millions de dollars. A noter qu'il se dégage de ces scénarios un joli parfum hollywoodien au niveau de l'ambiance. Ce n'est pas sans rappeler les avancées de chars du film "La bataille des Ardennes" (même si on parle là d'une autre époque). On regrettera tout de même l'absence d'un mode "campagne" qui aurait pu nous immerger dans un conflit crédible et nous faire évoluer pas à pas sur des terrains hostiles.

Mais, tout n'est pas rose...

Au vu de quelques captures d'écran de Steel Beasts, on peut légitimement se poser des questions quant à la viabilité ludique de ce titre. Malheureusement pourvu d'un moteur 3d totalement dépassé par les productions actuelles, la première impression que l'on ressent en observant le jeu est assez effrayante. Textures désuètes affichant sans complexe une bouillie de pixels que l'on pourrait sans peine qualifier d'infâme et éléments de décors en 2d seront le lot quotidien de tout joueur s'intéressant de près à cette simulation. Les véhicules, même s'ils sont généralement reconnaissables pour la plupart des puristes manquent également cruellement de détails et font souvent peine à voir. Non, définitivement Steel Beasts n'a pas été conçu pour le plaisir des yeux et c'est fort dommage. Tous ces défauts sont sans doute justifiés par un développement entamé voilà déjà plusieurs années (en 1996 pour être précis), il n'en reste pas moins qu'un bel enrobage visuel aurait apporté un plus indéniable à un jeu se réservant dès lors à une poignée de passionnés prêts à faire abstraction de ces lourds défauts. On se prend dès lors à rêver d'un patch capable de résorber un tant soi peu le vide technique présenté dans ce produit.
Le travail fourni sur le plan sonore est, pour sa part, d'un très bon niveau, superbes bruitages de détonations, rechargement du canon, crépitement de la mitrailleuse, vrombissement des moteurs, voix convaincantes, voilà qui aide à mettre rapidement le joueur dans l'ambiance survoltée des batailles de tanks. En multijoueurs il est permis de s'amuser à bon nombre de joueurs (plus de 16 dans une partie) et, comble du bonheur, de diriger un char en coopératif, un joueur incarnant le commandant et l'autre le canonnier. Une excellente idée qui ravira les amateurs. D'ores et déjà on peut se préparer à des parties d'anthologie sur Internet ou en réseau local. Comme de coutume dans ce type de jeu, un éditeur de scénario est fourni, celui de Steel Beasts se révèle assez simple d'emploi et permettra de prolonger encore un peu plus la durée de vie d'un jeu qui n'avait pas besoin de ça.


http://i46.servimg.com/u/f46/14/16/37/49/stbepc10.jpghttp://i46.servimg.com/u/f46/14/16/37/49/images13.jpghttp://i46.servimg.com/u/f46/14/16/37/49/images14.jpghttp://i46.servimg.com/u/f46/14/16/37/49/images15.jpghttp://i46.servimg.com/u/f46/14/16/37/49/images16.jpghttp://i46.servimg.com/u/f46/14/16/37/49/images17.jpghttp://i46.servimg.com/u/f46/14/16/37/49/images18.jpghttp://i46.servimg.com/u/f46/14/16/37/49/cover_10.jpg
avatar
marcwolf
Admin

Messages : 1888
Points : 5593
Date d'inscription : 21/01/2011
Age : 53
Localisation : martigues

Voir le profil de l'utilisateur http://simulation-airsoft.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum