Simulation Air Soft

On a testé le bootcamp haut de gamme en salle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

On a testé le bootcamp haut de gamme en salle

Message  marcwolf le Mer 9 Nov - 6:21




Alors que la mode pour le crossfit continue de s'installer, le bootcamp, lui, attire des adeptes avec plus de discrétion. À l’origine véritable entraînement militaire, il se voit pratiquer de plus en plus par des particuliers en extérieur, et depuis peu en salles.
À la différence du crossfit, le bootcamp ne propose pas d'haltérophilie, ce qui lui permet d'attirer un public plus féminin en quête de dépassement de soi manu militari, sans finir bodybuildé. En France, le Midtown Studio, qui vient de souffler sa première bougie, propose justement de le pratiquer en intérieur et en petit comité pour bénéficier tout au long de l’année du confort et des équipements d’une salle de sport. Avec ses faux airs de boîte de nuit rythmée par de la musique pop et les recommandations du coach, elle tranche avec son cadre du XVIe arrondissement parisien. Un mercredi bien gris, on y était à 9 heures tapantes.
Au programme d’une séance d’une heure ? Tous niveaux confondus, avec généralement autant d’hommes que de femmes, les dix participants commencent par courir sur tapis quelques centaines de mètres, enchaînent exercices d’environ une minute chacun avec Kettlebell (un haltère à poignée), fentes, steps, squats et pompes. Mention spéciale au tapis de course monté sur bille, qu’on doit parfois entraîner à la force de ses jambes pendant soixante secondes, le regard accroché à l’horloge dans l’espoir de la voir accélérer. On suit la méthode HIIT (High-Intensity Interval Training), un entraînement fractionné de haute intensité, c’est-à-dire qu’on alterne des exercices très intenses et moyens en variant les temps de travail et de repos afin d’entraîner des variations de rythme cardiaque pour renforcer le cœur et brûler un maximum de calories. Le professeur n’hésite pas à exiger un sprint puis un exercice de gainage en guise de temps de repos.
« Je suis inscrite en salle de sport mais je n’y vais jamais car c’est trop impersonnel et il y a souvent trop de monde. Alors qu’au Midtown Studio, les cours comptent moins de dix participants, tout le monde fait les mêmes gestes que vous, dans une ambiance chaleureuse et sportive, ce qui est très motivant », témoigne Isadora, architecte de 26 ans, nouvellement accro. « Les gens se connaissent tous et vont même faire du sport ensemble en dehors du studio. » Une bonne entente recherchée et entretenue par le fondateur de cette salle.
Après avoir suivi des études en Australie et au Canada, Emmanuel Pothier décide d’adapter le concept de bootcamp pour créer son propre studio à taille humaine. D’autres salles existent en France comme le Klay ou le Ken Club mais se fondent surtout sur des exercices au poids de corps. « En plus de ce type d’exercices, le Midtown Studio varie avec des courses sur tapis, à plat, en dénivelé, en sprint, sauts de step et autres fentes avec Kettlebell, pour travailler l’ensemble du corps », nous explique le fondateur. Ces mouvements fonctionnels permettent de travailler toutes les chaînes musculaires dans le respect de l’anatomie.
« Avant de lancer ce bootcamp en salle, j’étais coach à domicile, attentif aux besoins et aux problèmes de chacun de mes élèves. Désormais, je garde cette même approche personnalisée et reste vigilant au moindre geste des abonnés afin de corriger leur posture, les amener à ralentir ou à se dépasser en fonction de leurs spécificités », poursuit Emmanuel Pothier. Valérie, coiffeuse et habituée qui vient de passer la cinquantaine, vient trois fois par semaine effectuer les mêmes exercices que les neuf autres participants d’un cours, mais en fonction de son rythme et de ses problèmes de dos. « C’est vraiment galvanisant d’être avec des personnes de différents niveaux, tout en sachant que le professeur nous connaît suffisamment bien pour aider chacun à se dépasser », observe-t-elle, après un cours intensif à 9 heures du matin. De quoi se réveiller par un coup de fouet dont les bénéfices se feront ressentir tout au long de la journée.
Les habitués témoignent en effet de leurs progrès physiques, mais aussi du tonus sur le mental : ils ont trouvé un nouvel équilibre qui les aide à aborder le quotidien avec beaucoup plus de calme, de contrôle et de recul. « J’ai beaucoup de clients qui viennent ici avant un grand rendez-vous pour justement se défouler et mieux canaliser leur énergie. C’est une vraie thérapie », résume le coach.
Un traitement de choc suivi notamment par de nombreux mannequins qui veulent tonifier leur silhouette sans gonfler. Venue pour la Paris Fashion Week en septembre, le mannequin Karlie Kloss a su qu’il pouvait s’entraîner ici justement pour ce cadre intimiste, résolument haut de gamme, où l’on peut même s’offrir une tenue de sport minimaliste signée par la griffe franco-suédoise Ron Dorff. Dans les vestiaires, des produits cosmétiques de la marque, soigneusement disposés, donnent l’impression d’être dans une salle de bains particulière, de se sentir chez soi. Un sentiment bienvenu, surtout pendant l’automne-hiver où il devient vite ardu d’aller courir dehors.
source internet lefigaro
avatar
marcwolf
Admin

Messages : 1830
Points : 5419
Date d'inscription : 21/01/2011
Age : 52
Localisation : martigues

Voir le profil de l'utilisateur http://simulation-airsoft.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum