Simulation Air Soft

Toulouse : à 20 ans, il construit le simulateur de vol d'un avion d'attaque américain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Toulouse : à 20 ans, il construit le simulateur de vol d'un avion d'attaque américain

Message  marcwolf le Jeu 18 Fév - 7:36

C'est un engin un peu spécial qu'Antoine Cabes, 20 ans, a dans son salon. Il y a deux ans, le jeune homme originaire de Montpellier a fait l'acquisition des toutes premières pièces de son futur simulateur aéronautique. Depuis, il ne cesse de poursuivre la conception de cette reproduction du cockpit de l'avion américain Fairchild A-10 Thunderbolt, surnommé le «Warthog», un modèle qu'il affectionne plus particulièrement. Tableau de bord, siège éjectable, trois écrans d'affichage et commandes de contrôles sur les côtés, l'instrument offre une expérience de plus en plus réelle. «C'est un investissement lourd et la construction prend du temps, explique-t-il. Je fais expédier les pièces des quatre coins du monde et il peut y avoir des délais de livraisons importants.» Tous les jours, il effectue des recherches sur internet afin de mûrir son projet. Mais Antoine reste lucide: «Je sais parfaitement qu'il me faudra encore de nombreuses années pour que mon cockpit soit fini.»
Antoine Cabes assouvit une passion qui a surgi dès son plus jeune âge. «Après l'obtention du brevet des collèges, j'ai été admis au lycée professionnel Airbus à Colomiers dans la filière d'électricité, raconte-t-il. À la fin du cursus, j'ai immédiatement été embauché par le groupe du constructeur aéronautique.» Antoine Cabes travaille sur la chaîne d'assemblage final des avions au poste d'agent de fabrication. Il fixe les ailes, se charge du câblage et a parfois l'occasion de monter dans le cockpit, ce qui est «toujours un grand moment d'émotion» pour lui qui rêvait de devenir pilote. Mais comme ses résultats scolaires insuffisants, Antoine abandonne très vite l'idée et espère pouvoir évoluer au sein du groupe «au poste de technicien d'essai par exemple». En attendant, il effectue une licence privée afin de piloter les avions à 4 places dans les aéroclubs.
Lorsqu'il se lance dans cette aventure, ses parents sont dubitatifs. «Ma mère m'a dit “Tu peux le faire mais n'investis pas trop d'argent là-dedans”, se remémore Antoine. Mon père a été un véritable piller. Il s'est chargé de la partie menuiserie, primordiale pour la confection des parois du cockpit. Quant à moi, j'ai réalisé tous les câblages et j'apprends le reste sur le tas.» Au total, il passe des centaines d'heures à travailler sur son engin et des centaines d'autres seraient à venir.
Antoine n'est pas le seul à avoir un cockpit dans son salon «à la place du canapé et de la télévision» comme il aime le dire. «Une véritable communauté s'est créée et certains réalisent des choses bien plus poussées que moi, soutient-il. L'idée s'est démocratisée, le coût a baissé et le projet est plus accessible.» L'accessibilité, c'est justement le message qu'il souhaite véhiculer aux autres passionnés d'aéronautique via sa page Facebook où il tient régulièrement informés des avancées son entourage. «Les sites que je consultais dans le passé affirmaient qu'un tel projet coûterait 60.000 euros et nécessiterait 15 ans de travail, raconte-t-il. Heureusement que j'ai persévéré car sinon, je serais encore en train de jouer avec un joystick!» Le prochain investissement pour Antoine sera d'acheter un écran à 180° avec un vidéoprojecteur qui diffusera des décors en temps réel afin de vivre une expérience «plus immersive encore».

" />

[img][/img]
avatar
marcwolf
Admin

Messages : 1888
Points : 5593
Date d'inscription : 21/01/2011
Age : 53
Localisation : martigues

Voir le profil de l'utilisateur http://simulation-airsoft.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum