Simulation Air Soft

Les raids féniens , les irlandais américains attaque le canada entre 1866 et 1871-textes+photos+videos-

Aller en bas

Les raids féniens , les irlandais américains attaque le canada entre 1866 et 1871-textes+photos+videos- Empty Les raids féniens , les irlandais américains attaque le canada entre 1866 et 1871-textes+photos+videos-

Message  marcwolf le Jeu 19 Mai - 7:49

une histoire source de scénarios et de campagnes.un symbole pour les canadiens et irlandais vivants aux Amériques .marc
Les raids féniens désignent des attaques menées entre 1866 et 1871 par la confrérie fenian, groupement composé de nord-américains d'origine irlandaise basé aux États-Unis, visant les établissements britanniques basés au Canada. Ces raids, également connus sous le nom d'invasion irlandaise du Canada, avaient pour but de forcer le gouvernement britannique de l'époque à se retirer d'Irlande. Ces actions amenèrent des dissensions au sein de la communauté des canadiens irlandais, partagés entre leur loyauté envers leur nouvelle patrie et leur sympathie envers la cause féniene. Les irlandais d'origine protestante, en majorité loyaux envers la couronne, combattirent les féniens. Alors que les autorités américaines arrêtaient ces hommes et leur confisquaient leurs armes, il y eut une polémique avançant que plusieurs membres du gouvernement avaient fermé les yeux sur les préparatifs de l'invasion, irrités par plusieurs actions britanniques pouvant être considérées comme une assistance aux forces confédérées pendant la guerre civile américaine. Il y eut en tout cinq raids féniens.
1-Raid sur l'île Campobello (1866)
Ce raid se produisit sur l'île Campobello en 1866.
2-Raid dans la vallée du Niagara (1866)
En 1866, les féniens se divisèrent en deux factions. La faction d'origine, menée par le fondateur du mouvement John O'Mahony, se concentra sur la levée des fonds en Irlande. Les leaders de l'autre faction estimaient en revanche que même un succès marginal pourrait leur fournir le support escompté. Après l'échec de leur tentative d'invasion au Nouveau-Brunswick (plus précisément sur l'île Campobello), soutenue par O'Mahony, ils firent cavalier seul et préparèrent une invasion de l'Ouest canadien (maintenant le sud de l'Ontario) depuis Buffalo.
Le commandant fénien John O'Neill et ses troupes traversèrent la rivière Niagara et affrontèrent une brigade de la milice canadienne près de Ridgeway le 2 juin 1866. Plusieurs centaines d'autres féniens (les sources canadiennes avancent le chiffre de trois mille) restèrent aux États-Unis, empêchés dans leur tentative de traversée par l'arrivée du USS Michigan, navire de guerre américain.
Les 800 soldats d'O'Neill s'appelèrent eux-mêmes l'Armée républicaine irlandaise (IRA), et quelques-uns d'entre eux revêtirent des uniformes dont les boutons portaient ces initiales. Il est considéré qu'il s'agit de la première apparition de cette appellation .
Après avoir marché toute la nuit avec d'autres unités de la province qui les avaient rejoints, les Canadiens se dirigèrent à l'aube sur les féniens à Ridgeway, un petit hameau à l'ouest du fort Érié. La milice canadienne, composée de volontaires inexpérimentés n'ayant reçu qu'un entraînement sommaire et pour certains des armes qu'ils n'avaient jamais utilisées, était désavantagée face aux soldats féniens. En effet, ces derniers étaient en majorité des vétérans aguerris de la guerre de Sécession, équipés d'armes provenant de ce conflit.
Certains plus tard expliquèrent le comportement des forces canadiennes par leur sous-nombre, leur fatigue et leur manque de vivres et commencèrent à spéculer à propos d'un armement bien supérieur à la disposition des féniens. En fait, le matériel disponible était comparable de part et d'autre. Alors que les Canadiens avaient à bâtir une défense dans la précipitation, les féniens montèrent à l'assaut rapidement sans se soucier d'un quelconque soutien. En fait, l'inexpérience et les décisions des commandants canadiens eurent plus d'influence sur le résultat de la bataille de Ridgeway. Un tribunal d'enquête, ouvert suite à la demande de plusieurs officiers à propos du comportement du commandement canadien durant la bataille, disculpa le lieutenant-colonel John Stoughton Dennis malgré le ressentiment des dits officiers et du président du tribunal, qui fit dissidence au moment du verdict. De plus, le lieutenant-colonel Albert Booker, à qui incombait le commandement des volontaires canadiens, fut reconnu coupable d'avoir mal dirigé ses hommes.
Les Canadiens se retirèrent dans le désordre à l'issue de la bataille, emportant avec eux leurs morts et leurs blessés. Pendant ce temps, les féniens célébraient la première victoire irlandaise sur les troupes britanniques depuis la bataille de Fontenoy en 1745.
Après le premier affrontement, les Canadiens se retirèrent à Port Colborne, au bout du canal Welland débouchant sur le lac Érié. Au même moment, les féniens stationnaient toujours à Ridgeway, peu de temps avant de retourner au fort Érié. Une autre bataille s'ensuivit et celle-ci eut pour conclusion la reddition d'un autre petit groupe de la milice locale qui s'était positionné à l'arrière des féniens. Finalement, après avoir considéré le fait qu'aucun renfort ne pouvait traverser la rivière ainsi que l'approche de troupes importantes composées de miliciens et de soldats britanniques, les féniens restants décidèrent de retourner à Buffalo. Ils furent interceptés par le Michigan et se rendirent donc à la marine américaine.
3-Raid sur Pigeon Hill (1866)
Ce raid se produisit dans la vallée du fleuve Saint-Laurent en 1866.
4-Raid dans le comté de Mississquoi (1870)
Ce raid se produisit le long de la frontière séparant le Québec du Vermont en 1870. Les Canadiens contrèrent l'attaque grâce aux renseignements fournis par Thomas Billis Beach.
5-Raid Pemina (1871)
Ce raid se produisit dans la région du Manitoba en 1871.
6-Agitation dans le nord-ouest pacifique
La confrérie féniene se regroupa dans les États du nord-ouest Pacifique au cours des années 1870 et 1880, se préparant à envahir la Colombie-Britannique. Bien qu'il n'y eut aucun raid de lancé, les tensions générées par ce regroupement furent suffisantes pour que les Britanniques postent plusieurs navires de guerre à Vancouver lors de l'inauguration de la Canadian Pacific Railway en 1886.
Les raids féniens , les irlandais américains attaque le canada entre 1866 et 1871-textes+photos+videos- V2_c7_10https://i.servimg.com/u/f26/14/16/37/49/v2_c7_10.jpgLes raids féniens , les irlandais américains attaque le canada entre 1866 et 1871-textes+photos+videos- V2_c7_11https://i.servimg.com/u/f26/14/16/37/49/v2_c7_11.jpg[flash(425,350)][flash(425,350)
marcwolf
marcwolf
Admin

Messages : 2089
Points : 6196
Date d'inscription : 21/01/2011
Age : 54
Localisation : martigues

Voir le profil de l'utilisateur http://simulation-airsoft.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum