Simulation Air Soft

La Chine construit une île porte-avions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Chine construit une île porte-avions

Message  marcwolf le Mar 25 Nov - 8:41

[img][/img]

Les îles poussent comme des champignons en mer de Chine du Sud. Pour affirmer sa souveraineté sur l'archipel disputé Spratly, Pékin crée des îlots artificiels, à grands coups de remblais, déclenchant la colère impuissante de Washington. Depuis trois mois, l'empire du Milieu transforme discrètement un récif en une île artificielle capable d'accueillir une base aérienne, révèlent de nouvelles images satellites analysées par les spécialistes de IHS Jane's Defence. Fiery Cross Reef était à l'origine un simple affleurement de rochers à la surface de l'eau.


Grâce à l'apport de milliers de tonnes de remblais venues de la terre ferme, ce récif fait désormais 3 kilomètres de long et 300 mètres de large. Une surface suffisante pour accueillir une base aérienne et navale avancée dans cet archipel réclamé également par le Vietnam, les Philippines, la Malaisie et Taiwan, sous le regard préoccupé des États-Unis. Un rapport présenté par le Congrès américain la semaine dernière a également pointé du doigt l'expansion territoriale chinoise dans cette zone qui serait riche en matières premières. Cette année, la Chine a déployé un gigantesque puits de forage en haute mer, déclenchant une passe d'armes tendue avec le Vietnam.

Ce projet est le plus important des quatre îles artificielles en cours de construction depuis 2013 par Pékin, affirment les spécialistes de Jane's Defence. Il doit permettre à l'Armée populaire de libération (APL) de renforcer ses positions face aux forces aériennes rivales qui possèdent toutes des aéroports dans la région. Pékin réclame la souveraineté sur la mer de Chine méridionale au nom de l'histoire. Mais ces eaux sont relativement éloignées de ses côtes, par rapport à ses rivaux, et étirent ses lignes de communication depuis sa base méridionale de l'île de Hainan.

"Liberté des mers"


Les États-Unis ont publiquement dénoncé ce fait accompli et appelé Pékin à faire marche arrière. "Nous appelons la Chine à stopper son programme de remblais et à engager des initiatives diplomatiques pour encourager toutes les parties à cesser ces pratiques", a déclaré le Lieutenant Colonel Jeffrey Pool. Washington invoque la "liberté des mers" et appelle les pays riverains de l'archipel à suivre un "code de conduite" pour apaiser les tensions grandissantes dans cette zone stratégique pour le commerce mondial. Des appels ignorés par les autorités chinoises qui préfèrent traiter de façon bilatérale avec chacun de ces pays dont l'économie dépend fortement de leurs relations commerciales avec la seconde économie mondiale.

Pékin réplique que les autres pays de la région construisent également des îles artificielles, à l'image des Philippines qui ont même transformé une épave en base militaire au large de l'île de Palawan. Manille, en froid avec son grand voisin, négocie un éventuel retour d'une base américaine pour contrer les ambitions chinoises. Mais le grignotage de la zone de Spratly ne signifie pas nécessairement un conflit imminent. Il s'inscrit dans une stratégie à long terme pour renforcer ses positions de négociation, s'enraciner pour de bon dans les mers tropicales et affirmer sa zone d'influence face à l'US Navy.
avatar
marcwolf
Admin

Messages : 1837
Points : 5440
Date d'inscription : 21/01/2011
Age : 52
Localisation : martigues

Voir le profil de l'utilisateur http://simulation-airsoft.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum