Simulation Air Soft

Serpentex : Quand l’exercice se fait laboratoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Serpentex : Quand l’exercice se fait laboratoire

Message  marcwolf le Mer 12 Fév - 7:31

http://i56.servimg.com/u/f56/14/16/37/49/capt_110.jpg
Parmi les grands exercices interarmées et internationaux connus des armées de l’air du monde entier, Serpentex tient aujourd’hui une bonne place. Il fait son chemin dans la cour des grands Red flag, Cruzex et autre Maple Flag, qui font rêver les jeunes aviateurs. En termes d’appui aérien rapproché (CAS–Close air support), Serpentex est ainsi devenu incontournable pour éprouver les équipages des chasseurs ainsi que les spécialistes du guidage aérien au sol. Pilotes ou contrôleurs aériens avancés (Forward Air Controller – FAC) se rendent deux fois par an sur la base aérienne 126 de Solenzara, en Corse, pour cet entraînement opérationnel de premier choix avant d’être déployés sur le théâtre afghan.
Du 26 mars au 6 avril 2012, la dernière édition de Serpentex a connu un véritable succès au vu du nombre et de la variété de ses participants. Elle a réuni près de 550 militaires internationaux. Des équipes de JTAC (Joint Terminal Attack Controller - équipes de contrôle et d’appui aérien) américaines, anglaises, espagnoles, italiennes, allemandes et belges se sont entraînées aux côtés de leurs homologues français des trois commandos parachutistes de l’air (CPA n°10, n°20 et n°30) et de l’armée de terre. La variété était aussi de mise côtés moyens aériens puisque l’exercice a vu la participation de neuf types d’aéronefs différents sur un total de 33. Huit Mirage 2000 D, cinq Rafale de l’armée de l’air, trois Mirage F1, trois Mirage 2000 N, un C 160 et deux Hawk de la Royal Air Force ont décollé depuis la plateforme de Solenzara. Des Rafale et des Super étendard de la marine nationale ont participé à partir du porte-avions Charles de Gaulle. De plus, quatre F-18 espagnols, quatre Tornado et deux AM-X italiens ont réalisé des missions au profit de Serpentex depuis leur propre base aérienne d’appartenance.
Outre la qualité des scénarios d’entraînement et l’espace aéroterrestre ultra-réaliste qui rappelle parfaitement le théâtre afghan, Serpentex jouit d’un autre avantage, celui de co-localiser sur la base aérienne 126 de Solenzara les pilotes et les troupes au sol. Ainsi, ces militaires de cultures différentes ont l’occasion de se rencontrer, d’échanger, de réaliser des débriefings en face à face. Enfin, pour les FAC au sol, le nombre et la variété des aéronefs est un atout majeur. « C’est sensationnel, s’exclame un FAC français. On travaille avec toutes sortes de nationalités, d’équipements et d’armements différents. Au sol, on échange avec des FAC plus expérimentés sur les techniques de guidage. » Et pourquoi ne pas profiter de cet environnement d’excellence dans le domaine de l’appui aérien rapproché et de la disponibilité rare de moyens déployés pour aller plus loin ? Serpentex représente ainsi une bonne occasion d’expérimenter et de développer de nouveaux matériels et procédures.
avatar
marcwolf
Admin

Messages : 1885
Points : 5584
Date d'inscription : 21/01/2011
Age : 53
Localisation : martigues

Voir le profil de l'utilisateur http://simulation-airsoft.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum